Fabrice Eboué le fait

Publié le 30 Janvier 2010

On ne va pas se voiler la face, pas encore, y a des hauts et des bas, ça dépend des jours.
Un seul être, dans les fonds abyssaux du moral, peut stimuler les zigomatiques d'un visage victime d'une overdose de botox, Fabrice Éboué. Rien ne l'arrête, se moque de tout, turait pour un bon mot même avec les dents et avec talent.
Je ne l'ai pas encore vu sur scène mais je guette.

Rédigé par deparlà

Publié dans #sous le sabot d'un cheval

Repost 0
Commenter cet article