Gloire, Daniel Kehlmann

Publié le 16 Mars 2009

"Roman en neuf tableaux traduit de l'allemand par Juliette Aubert

Partant de sa propre expérience, Daniel Kehlmann ironise dans son nouveau roman sur la course au succès et à la gloire. Alternant moments hilarants et situations plus graves, ce roman dense et jubilatoire met en scène une multitude de personnages pris dans les filets de la renommée.

L'auteur : Jeune prodige de la littérature allemande, Daniel Kehlmann a battu tous les records avec son précédent roman, Les Arpenteurs du monde (Actes Sud 2007), Vendu à plus d'un million d'exemplaires et traduit dans une quarantaine de pays. Lauréat d'une dizaine de prix littéraires, il a reçu, en 2006, le prestigieux prix Kleist, et en 2007, le prix WELT. En France, Les Arpenteurs du monde a été couronné par le Prix des Dirigeants (2007) et acclamé par la presse. Auteur de huit livres, dont le roman Moi et Kaminski (Actes Sud 2004), Daniel Kehlmann publie Gloire en Allemagne en janvier 2009. "

 

Beaucoup d'originalité dans ce recueil de 9 nouvelles qui s'imbriquent les unes dans les autres par le biais de personnages récurrents célèbres comme ce Ralf Tanner vedette de cinéma qui prend de l'âge, Léo écrivain à succès utilisant ses rencontres pour engendrer ses personnages, ainsi que ce Miguel Auristo Blancos, auteur d'ouvrages philosophiques qui aident à vivre ;  ou communs tel cet utilisateur compulsif de forums dont le verbiage semble coincé à tout jamais à l'âge préadolescent, effet garanti, cette Rosalie qui choisit l'euthanasie à la déchéance, ce personnage mystérieux qui conduit certains des protagonistes dans des voitures volées. D'évènements croisés comme l'attribution du numéro de portable d'une vedette de cinéma à un nouvel abonné.

Les masques que la gloire confère et assujettit tombent. Le quotidien sans strass et lourd craquelle sous la plume de Daniel Kehlmann. La question restant posée du sien de quotidien, celui de Kehlmann, sous les feux de la gloire. On le devine pas facile à assumer au travers de ce roman, comme un mal de vivre, des difficultés à assumer car même glorifiés, ses personnages perçoivent finalement que rien ne peut les arracher aux dures réalités d'une vie difficile pour tout le monde.

L'incongruité, le burlesque, la diversité de caractères, autant d'atouts pour ce livre dont le style aussi harmonise l'ensemble.

A noter "Rosalie s'en va mourir" où l'auteur pris à parti par son personnage hésite à lui infliger son plan, "L'Est" où le voyage prend le tour infernal de nos angoisses, "Contribution au débat", l'hystérie d'un homme complètement addict aux forums et la plus hilarante, "Réponse à l'abbesse" où "un écrivain vénéré par la moitié de la planète et vaguement méprisé par l'autre, auteur d'ouvrages sur la sérénité, la grâce intérieure et la quête du sens de la vie" ne peut plus assumer une œuvre que sa propre vie lui renvoie à la figure.

Une lecture qui ancre son auteur dans mes petits papiers.



"Gloire",Daniel Kehlmann, Roman, Allemagne, Acte Sud, février 2009, «««««

 

Rédigé par lechemindeparlà

Publié dans #les livres de par là

Repost 0
Commenter cet article

Orchidée 15/09/2009 16:35

j'ai adoré ces nouvelles ma préférée : celle de l'écrivain perdue en ouzbékistan !

lechemindeparlà 15/09/2009 19:27


oui, celle-ci répond à nos pires craintes, nos pires cauchemars qd on est en voyage à l'étranger.


lechemindeparlà 23/03/2009 11:17

Lou, le roman précédent "Les arpenteurs du monde" est bien paru chez Babel en poche n° 940 et occupe aussi une place de choix dans ma PAL

Lou 22/03/2009 21:08

Je n'ai toujours pas lu le roman précédent dont j'espérais la sortie chez Babel, mais cet auteur me tente beaucoup. Quant à ton article sur L'express cela me fait bien rire. Heureusement qu'on cite au moins Diane Keaton ! ;)

lechemindeparlà 23/03/2009 11:18



Lou, le roman précédent "Les arpenteurs du monde" est bien paru chez Babel en poche n° 940 et occupe aussi une place de choix dans ma PAL



Cuné 16/03/2009 13:35

Oui, un livre pas banal qui enchante par son originalité !