Publié le 9 Novembre 2013

 
                                Parution septembre 2002, Prix Médicis étranger«««««
 
Quatrième de couverture :
« À la veille de la retraite, un professeur de lettres classiques, accusé d'avoir tenu des propos racistes envers ses étudiants, préfère démissionner plutôt que de livrer le secret qui pourrait l'innocenter.
Tandis que l'affaire Lewinski défraie les chroniques bien-pensantes, Nathan Zuckerman ouvre le dossier de son voisin Coleman Silk et découvre derrière la vie très rangée de l'ancien doyen un passé inouï, celui d'un homme qui s'est littéralement réinventé, et un présent non moins ravageur : sa liaison avec la sensuelle Faunia, femme de ménage et vachère de trente-quatre ans, prétendument illettrée, et talonnée par un ex-mari vétéran du Vietnam, obsédé par la vengeance et le meurtre. »
 
Difficile de résumer un livre dont le charme et ce qu'il en émane contribuent tout autant que l'histoire à produire la magie. Sans parler de la construction efficace quant à la révélation du secret et sa petite vie qui rattrapera le personnage de Coleman Silk. Est-ce possible de jeter les cartes distribuées à la naissance pour vivre un autre destin ? Comme j'aimerais vous le révéler qu'on en discute un peu. Mais non, ce serait pas sympa.
Entre étude de mœurs, lutte des classes et discrimination, l'auteur nous dresse un tableau sans concession de l'Amérique de cette fin de siècle dernier.
Il fait parti de ces auteurs qui avec leur exploration de l'âme humaine jusque dans les tréfonds de l'être savent, quoiqu'ils racontent, faire sonner à l'unisson la clochette de nos ressentis et de nos émotions.
 
Cependant, j'avais déjà commencé à lire ce livre pas loin de sa date de parution en France sous le feu des critiques élogieuses d'un peu partout, mais rien.
En 2012, j'ai lu « Stoner » de John Williams traduit par Anna Gavalda (livre noir d'un jeune professeur dont le métier l'extirpa d'un destin de paysan mais dont un mariage malheureux finira de lui gâcher la vie) suivi de « La vérité sur l'affaire Harry Québert » prix Goncourt 2012. Plonger que j'étais dans les eaux romanesques en Amérique j'ai repris la lecture de « La tache », j'en suis tombée à la renverse. Un vrai choc. Un des meilleurs livres que j'ai lu ces dernières années.
  
La Tache, Philip Roth,Folio «««««

 

 Livres cités :

stoner.jpgla-verite-sur-l-affaire-Harry-Quebert.jpg
 
 

Voir les commentaires

Rédigé par deparlà

Publié dans #les livres de par là

Repost 0

Publié le 2 Novembre 2013

http://ecx.images-amazon.com/images/I/412W47IAZqL.jpg                           http://ecx.images-amazon.com/images/I/4196yoD-tVL._.jpg

 

 

A l'heure très prochaine d'un nouvelle publication ( le 06 Novembre ) de JK Rowling ( avec un pseudo, Robert Calbraith, mais on a su très tôt que c'est elle, bon certains anglais ont pu la lire sans savoir, pas longtemps, nous non ) je m'en vais vous dire ce qu'il en est de celui-ci.

 

" Bienvenue à Pagford, petite bourgade anglaise paisible et charmante : ses maisons cossues, son ancienne abbaye, sa place de marché pittoresque… et son lourd fardeau de secrets. Car derrière cette façade idyllique, Pagford est en proie aux tourmentes les plus violentes, et les conflits font rage sur tous les fronts, à la faveur de la mort soudaine de son plus éminent notable. Entre nantis et pauvres, enfants et parents, maris et femmes, ce sont des années de rancunes, de rancœurs, de haines et de mensonges, jusqu’alors soigneusement dissimulés, qui vont éclater au grand jour et, à l’occasion d’une élection municipale en apparence anodine, faire basculer Pagford dans la tragédie." 

 

L'histoire tient la route entre jalousie, tromperie, désocialisation même, tout ça mixé dans une bourgade où tout le monde se connait rend le truc très explosif et efficace. En lisant ce livre j'ai eu comme un revival d'Exbrayat, d'autres penseront à Simenon, qui montaient en épingle nos petites vanités, nos petits travers l'un sur un plan humoristique, l'autre plus tragique.  Je n'ai lu aucun Harry Potter donc pour le style je ne sais pas si l'auteur a changé quoique ce soit pour son premier livre destiné aux adultes. En tout cas son écriture est très efficace, les personnages très attachants.

Bref, j'attends le prochain avec impatience!

 

"Une place à prendre", J.K. Rowling, 2012, Le livre de Poche ««««« 

Voir les commentaires

Rédigé par deparlà

Publié dans #les livres de par là

Repost 0