Terminus

Publié le 2 Juin 2009

Paul Chavane prend son service à bord du Mistral qui assure la liaison ferroviaire  entre Paris et Nice. Il est chef des serveurs au wagon-restaurant 4 jours par semaine mais ce matin ses pensées sont ailleurs, vers sa femme à qui il a laissé entre deux pages de son livre du moment une lettre de rupture. Lucienne est une femme maussade et sans attrait qu'il n'a jamais vraiment aimé, dont il s'est enfin résous à se séparer.


A Nice, il apprend que son épouse a été victime d'un grave accident, Lucienne est dans le coma.


De retour à Paris, il constate que sa lettre est restée là où il l'avait déposée, non décachetée, l'accident n'a rien à voir avec un geste désespéré, serait d'origine criminelle, d'où va surgir la vie secrète d'une épouse dont les occupations ne se limitaient pas au port d'une robe de chambre peu engageante, d'une cigarette au coin de la bouche ou des sagas qu'elle passait son temps à lire.


 

Un policier très bien mené, basé sur la tromperie des apparences et le ressenti d'un personnage ordinaire qui se révèle à lui-même à mesure que se dévoilent les pans secrets d'une vie qu'il s'était lassé de croire encore plus ordinaire.

Pierre Boileau et Thomas Narcejac nous ménagent un suspens au dénouement inattendu avec le talent qui leur avaient déjà été reconnu avec "Les diaboliques" et "Sueurs froides".


Quant à moi, "Terminus" est une découverte de "Boileau-Narcejac", un nom aux rebonds passéistes, pensais-je, mais dont je ne connaissais rien et dont je suis ravie d'avoir enfin découvert.

"Terminus", Boileau-Narcejac,
 France, première parution 1980 chez Denoël, Folio policier, nouvelle parution février 2009, «««««

 

Rédigé par lechemindeparlà

Publié dans #les livres de par là

Repost 0
Commenter cet article

Cécile2Quoide9 07/06/2009 15:21

Leiloona : ce n'est pas UN auteur mais un duo d'auteurs...Je fais ma maligne là mais j'ai longtemps fait la même erreur que toi (je pense que Boileau-Narcejac était un om composé) et ça a été la honte quand j'ai compris mon erreur après de longues années ! Enfin pas tant la honte que ça car je me souviens avoir écrit un long bla-bla moqueur à ce sujet un jour (mais pas sur mon blog).

Leiloona 06/06/2009 11:14

Un auteur qui fait partie des classiques, mais je ne sais pas si je suis vraiment tentée. Disons que la couverture me fait un peu peur.

lechemindeparlà 06/06/2009 12:53


mince alors, moi qui pensais avoir été assez enthousiaste pour faire envie ...

la couverture n'a rien à voir avec l'histoire, pas de noyade, ni rien de sanguinolant, tout est dans le psychologique, elle doit faire sans doute allusion à la vérité sous le masque du paraitre,
avec les gros carreaux transparents de salle de bain qui font qu'on ne voit pas bien