Ma grand-mère avait les mêmes,Les dessous affriolants des petites phrases, Philippe Delerm

Publié le 20 Mars 2009

Bon, j'avoue, La Première Gorgée de bière m'était tombé des mains. Et depuis je m'étais tenue éloignée de l'auteur sûrement à tort puisque ce recueil d'analyse de petites phrases ne m'a pas laissé indifférente.

Des petites phrases comme des clichés que l'on sort quand l'occasion se présente qui se révèlent le plus souvent et après l'inspection du professeur Delerm malheureuses.

Pour diverses raisons, soit l'on se fait couillonner par le boucher avec son "y a un peu plus, je laisse?" et c'est vrai y en a jamais moins, soit on nous bassine avec "N'oubliez pas d'éteindre vos portables" à se demander pourquoi ça ne va pas sans le dire, soit encore à se rassurer là où rien ne nous inquiétait  avec "Y a pas d'souci".

Bref, et c'est le cas de le dire là puisque Philippe Delerm fait son affaire à chaque sujet en 2 pages, il s'agit ici d'aller nous montrer en vrai ce que veut dire ce que nous disons, nous montrer la face cachée de la lune en quelque sorte. Et des fois ça fait mal, puisque des rapports de force dominant-dominé (si si) comme avec "Par contre, je veux bien un stylo", des jalousies ("On ne vous fait pas fuir, au moins?"), jusqu'à la curiosité avec son coutumier "C'est pas vrai!", sont exhumés de nos formules hypocrites de politesse.

Alors oui, la critique est acerbe, mais pas toujours.  

Elle est parfois tendre, émouvante avec "Il faut le voir sur scène" où la scène n'est pas toujours éclairée par les feux de la rampe mais par les néons d'une classe, et surtout "V'là l'bord d'la nuit qui vient" petite phrase délicate d'une seule personne disparue depuis un bout de temps mais que cette petite réplique poétique aide à ne pas perdre le parcours neuronal de la mémoire.

 

M'en vais voir si je pourrais pas remettre la main sur "la première gorgée de bière" là.

"Ma grand-mère avait les mêmes", Les dessous affriolants des petites phrases, Philippe Delerm, Essai, France, Point, septembre 2008, «««««

Rédigé par lechemindeparlà

Publié dans #les livres de par là

Repost 0
Commenter cet article