Magasin général

Publié le 28 Novembre 2009

                                                                                 
  

   
   

   


                            




Les BD, c’est comme les sucreries : aussitôt englouti aussitôt oublié, pis on reste sur sa faim, pire ça nous aurait plutôt ouvert l’appétit, comme une cuillérée de Nutella sans le pot pour tout dire.


Mais il y a les séries et là on peut savourer la cuillère avec le pot sur les genoux.

 


En l’occurrence et pour ce qui m’amène à chroniquer aujourd’hui, il s’agit de l’association de deux auteurs Loisel et Tripp (dont je ne connaissais rien) qui ne se sont pas partagés le travail (l’un au scénare, l’autre au crayon), ben non, mais complétés dans l’entreprise, tout ça nous est bien détaillé dans le préambule de chacun des 5 tomes parus, une synergie de talent en quelque sorte.

 

Cette série a de remarquable qu’elle s’attache aux personnages plutôt qu’à l’histoire. Celle-ci est simple, épuré voire commune à tout un chacun, ou pourrait l’être, un véritable terreau fertile sur lequel peuvent évoluer toutes sortes de personnalités.


Elle tourne à une chronique de gens ordinaires dans les années 20 au Québec, dans une petite bourgade, hameau, bled au choix, au nom de « Notre-Dame-des-Lacs ». Les maisons des différentes familles Ouellette, Roberge, Massicotte, entre autre, sont éparses mais assez nombreuses pour y voir un clocher et l’épicerie, le fameux magasin général.

 

Celui qui raconte c’est Félix, c’est lui qui tient le magasin mais bon il meure là, tout au début du tome 1, et qui laisse à sa femme « Marie » (l’intitulé du 1er) la lourde tache d’assumer la boutique. Pis les petits à côté et autres servitudes propres aux bourgades isolées. Mais Marie c’est une sainte (ben vi), incapable de dire non, n’y pense même pas, s’exécute le cœur sur la main, avec bizarrement que deux bras. C’est Gaëtan, aux capacités pas toutes rassemblées, qui offrira sa gentillesse et son sérieux en plus de deux autres bras.

 

Dans le deuxième, un « survenant », le « Serge », celui-là qui a fait la guerre de 14 et parle comme à Paris, trouve refuge au magasin, dans la vie de Marie, celle des « eux-autres », en pleine période hivernale, des travaux dans les bois pour les hommes capables en muscle et à endurer partis du village bucheronner pour ces mois d’hiver.

Le troisième, « Les hommes », raconte le retour des besogneux, la confrontation avec l’intrus qui a chamboulé les usages et les manières, ça chauffe.

Suivent ensuite « Les confessions » et « Montréal », tout aussi attachants que les premiers.

 

Voilà en bref pour le fond.

 

La forme relève du beau, de Jeunet, de l’émotion, du talent à les retranscrire. La qualité de l’image, des dessins ne sont pas sans rappeler certains éclairages cinématographiques travaillés aux filtres multiples pour aboutir à une couleur qui transcende l’émotion.

Tout s’imprègne de délicatesse et de tendresse dans une région au climat rude, une période laborieuse et chiche, des personnages à priori rustres.


Pourtant le ton reste léger et drôle, et quand les « ben épais » s’y mettent aucun fils blancs, aucun tirage par les cheveux, la providence (les auteurs) ne tire pas un lapin de son chapeau, les évènements s’emboitent en douceur tout comme s’enchainent les albums les uns après les autres.

 


C’est bon enfant, émouvant, drôle, attachant, magnifiquement réalisé et ça fait pas grossir (rapport au pot de ‘tella là presque vide déjà sur mes genoux), elle est pas belle la vie ?

Tome 1 : "Marie"
Tome 2 : "Serge"
Tome 3 : "Les hommes"
Tome 4 : "Confessions"
Tome 5 : "Montréal"
Tome 6, à paraître

"Magasin général », Régis Loisel & Jean-Louis Tripp, Casterman, Tome 1 à 5 sur 6 (2006-2009),«««««

 

Rédigé par lechemindeparlà

Publié dans #des bulles

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

rotko 09/12/2009 17:55


bonjour,

on se connaît ? (rire)

Mieux vaut lire les tomes dans l'ordre car dans le tome 4 que j'ai lu, le lecteur novice trouve quelques passages obscurs, notamment dans les incertitudes amoureuses des personnages.

Y a des ragots dans la paroisse (rire)... 

http://grain-de-sel.cultureforum.net/bandes-dessinees-f18/loisel-tripp-magasin-general-t3092.htm


lechemindeparlà 12/12/2009 18:34


oui, j'ai commencé par le 5, puis j'ai tout recommencé à zéro !  


Yv 29/11/2009 17:36


Pareil pour moi, j'en suis au n° 4 et j'attends la suite avec impatience.


lechemindeparlà 30/11/2009 12:32


j'admire votre patience, cette maitrise de soi qui n'est pas la mienne


Aproposdelivres 29/11/2009 13:30


J'ai beaucoup aimé les 4 premiers tomes, j'attends avec impatience de pouvoir lire le 5 à la bibliothèque !