La tête en friche, Marie-Sabine ROGER

Publié le 7 Juin 2010

  

 

 

« Les mots, ce sont des boîtes qui servent à ranger les pensées, pour mieux les présenter aux autres et leur faire l’article. Par exemple, les jours où on aurait l’envie de frapper sur tout ce qui bouge, on peut juste faire la gueule. Mais d’un coup, les autres peuvent croire qu’on est malade, ou malheureux. Alors que si on dit d’une façon verbale, Faites pas chier, c’est pas le jour ! ça évite les confusions.

Ou alors – autre exemple – une fille vous met la tête à l’envers, on y pense toute la journée dont le Seigneur nous a fait grâce, à croire que dans ces cas-là on a le cerveau qui descend dans la queue, si on lui dit, Je t’aime comme un fou et le tutti quanti, ça peut aider un peu, pour ce qui est d’arriver à faire son affaire.

Pourtant ce qui devrait compter, ce n’est pas l’emballage, c’est ce qu’on met à l’intérieur.

Il y a de beaux paquets cadeaux qui contiennent de pauvres merdes, et des paquets mal ficelés avec des vrais trésors dedans. C’est pour ça que les mots, je m’en méfie, voyez ?

Quand j’y réfléchis bien, c’était sûrement mieux pour moi, de pas en connaître des masses. J’avais pas besoin de choisir : je disais seulement ce que je savais dire. Du coup je risquais pas de me tromper. Et puis surtout, je pensais moins.

Il n’empêche – et ça, je l’ai compris depuis Margueritte, je crois – avoir les mots qu’il faut, ça peut rendre service, quand on veut s’exprimer.

Complice, c’était le mot que je cherchais, ce jour-là. En même temps, si je l’avais connu, ça n’aurait pas changé grand-chose. À mes sentiments, je veux dire. »

 

Germain est une force de la nature qui vit dans une caravane au bout du jardin de sa bougresse de mère, qui travaille à tout faire quand il est en fin de droit et qui se tape le plus souvent la cuisse au comptoir de la Francine à rigoler avec ses potes. Il va aussi au parc compter les pigeons. Margueritte aussi elle vient compter les pigeons. Margueritte elle est trop vieille pour avoir autre chose à faire. Quoi de mieux que les compter ensemble ?

C’est Germain qui raconte. Que la vieille dame y mette les formes pour lui parler, ça le bouleverse le Germain. Pis voilà qu’elle lui propose de lui faire la lecture, à lui, le cancre qui n’a jamais lu un livre. Le plus surprenant c’est que les livres et leurs histoires ça lui plait vraiment.

 

Il y a des gens que l’on rencontre dans la vie et qui vous la décoince ou au mieux vous font gagner plusieurs années dans sa compréhension, dans les manières possibles de l’aborder autrement cette vie qui pourrait bien s’enliser. Pour peu qu’on sache écouter et comprendre. Encore faut-il tomber sur ces personnes providentielles, qu’elles sachent montrer le chemin, que l’on soit ouvert et à l’écoute. Germain est paré. Comme s’il était au bout d’un cycle, en roue libre, et que seule Margueritte pouvait lui donner la pichenette qui le ferait avancer vraiment, l’ouvrir aux autres. Tout ça, c’est déroutant.

 

Ce livre est une histoire d’apprentissage, d’échange, de tendresse. Une petite histoire émouvante qui vous chope l’air de rien sur un banc public entouré de pigeons. Le style est familier vu que Germain c’est pas le genre à broder. C’est cocasse et imagé. Germain se révèle sensible et généreux, bien plus attachant que de nombreux érudits.

Une petite histoire simple, encore faut-il aller nous chercher sans tomber dans la sensiblerie, un exercice que l’auteur réalise avec succès grâce à un personnage surprenant.

 

« Et ça je le comprenais drôlement, parce que, quand on est môme, la seule chose qu’on attend, c’est que ça commence. La vie. C’est pour meubler le temps qu’on fait des conneries.

On passe des années à rêver d’être grands, tout ça pour regrretter quand on était petits. »

 

"La tête en friche" de Marie-Sabine Roger aux éditions du Rouergue, «««««

 

 

         

 

adaptation cinéma Jean-Loup Dabadie et Jean Becker sortie le 2 juin.

Rédigé par deparlà

Publié dans #les livres de par là

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Isa 18/09/2010 20:09



Un livre tendre et drôle que j'ai bcp aimé.



deparlà 21/09/2010 10:43



bonne synthèse



Philo 10/06/2010 12:32



Je compais bien aller voir le film, je crois que je vais aussi craquer pour le livre.



deparlà 12/06/2010 11:32



craques, craques!!



Alex-Mot-à-Mots 09/06/2010 21:24



Lu à sa sortie, j'avais bien aimé ce roman pas prise de tête.



deparlà 12/06/2010 11:31



... un bon livre border-plage, border-point-d-eau, border-vacances!!



Lilibook 08/06/2010 22:04



C'est vrai que ça a l'air sympa



deparlà 12/06/2010 11:29



le livre est effectivement agréable à lire, le film je ne sais pas, je ne l'ai pas encore vu



Aurore 07/06/2010 21:06



Le coup de chance y est pour bcp aussi!! J'ai bcp entendu parler du Remède et du poison!! Et qu'en bien aussi (dont un coup de coeur d'un ancien collègue)... A voir s'il est sur les étagères!! :D



Celsmoon 07/06/2010 14:45



Un grand coup de coeur pour moi et vu le film hier, à la hauteur de mes espérances !



deparlà 07/06/2010 16:03



... pas encore vu au ciné, mais j'y compte bien!



Aurore 07/06/2010 14:35



Oui, grâce aussi. Mais je trouve dommage qu'il faille attendre une adaptation pour que l'on parle d'un bon livre. Car dans ces cas-là, je m'interroge: et s'il n'y avait pas eu de film... (mais je
suis contente qu'on en reparle et qu'on l'aime cela dit!! mon p'tit coup de coeur de la rentrée 2008: y'aura fallu presque 2 ans!!)



deparlà 07/06/2010 16:02



tu as raison, dans les médias on entend parler souvent que des mêmes livres, et je disais "grâce" pour souligner le bon goût de Jean Becker qui donne par son film un
coup de projecteur sur une auteur de talent. Alors évidemment tu as eu du nez en même temps que lui je dirais (il faut bien 2 ans pour faire un film). Les blogs dont le tien ont de remarquable de
faire "contre pouvoir". Je m'échine bien de mon côté à faire connaître "Le remède et le poison" de Dirk Wittenborg qui est paru en poche (tout de même et je ne pense pas grâce à moi) et que j'ai
vraiment bcp aimé mais dont je ne lis rien ou presque sur la toile!



Aurore 07/06/2010 13:52



J'aime beaucoup ton billet! On y retrouve beaucoup de cette tête en friche! Et puis, je suis bien contente que ce petit livre plein de plaisir et de partage sorte un peu de l'anonymat..même si
c'est à cause du film!!



deparlà 07/06/2010 14:16



... grâce au film! tous les moyens sont bons.