Seule Venise, Claudie GALLAY

Publié le 7 Septembre 2009


La narration se fait à la première personne, autant dire avec « Je » puisqu’on ne connaîtra pas son prénom.


« Je » est une femme, elle vient d’avoir 40 ans, elle vient de se faire plaquer par Trevor et pour maintenir la tête hors de l’eau elle décide de quitter Paris, choisit Venise en hiver quand l’eau monte.

Mais « Je » s’en fout, s’en fout de tout là tout de suite. De telle sorte que ses phrases sont minimes, succinctes, sujet-verbe-complément, pas toujours, pis si on n’est pas content …


N’empêche que « Je » n’en est pas réduite à l’indifférence. Installée dans la pension de Luigi, les quelques pensionnaires nourrissent son intérêt quand ses promenades dans les dédales de ruelles, ponts, traverses de Venise ouvrent son appétit. Sa rencontre avec « Vous », Manzoni, lui on arrive à connaître son nom, finit par lui redonner des couleurs même si elles ne sont plus celles que pouvaient arborer les joues de ses 20 ans, même si l’eau est passé sous les ponts, mais tout de même des couleurs.


J’avais lu précédemment « Les déferlantes », j’avais beaucoup aimé, envieuse à la fin des embruns et du paysage breton. Avec « Seule Venise », Claudie Gallay nous rappelle comme cette ville est merveilleuse, avec ses ruelles où il fait bon se perdre même en hiver, comme on aimerait bien y retourner.

 

On dirait que l’auteur fonctionne aux lieux, en choisit un et s’installe, étoffe une histoire qui sera proche de nous, émouvante, féminine. Elle y réussit très bien, son écriture semble s’amuser et proposer un rythme qui enrobe l’histoire un peu triste d’une flamme très vivace.


Un très joli moment de lecture, trop rapide.

 

"Seule Venise", Claudie Gallay, Editions du Rouergue 2004, «««««

 

 

Rédigé par lechemindeparlà

Publié dans #les livres de par là

Repost 0
Commenter cet article

Cécile de Quoide9 15/09/2009 12:53

peut-être y viendrai-je un jour... 

lechemindeparlà 15/09/2009 14:15


... qui sait ?


Cécile de Quoide9 09/09/2009 13:57

Va svoir pourquoi, toujours pas attirée par cette auteure...

lechemindeparlà 15/09/2009 11:52


tu devrais te lancer si tu aimes les romans d'atmosphère et de climat !
Les 2 que j'ai lu (Seule Venise et Les Déferlantes) tournaient autour de la perte d'un amour mais finalement sans une ambiance de plomb, plus tournés vers un nouveau lendemain, enfin si tu vois ce
que je veux dire ... (pour moi-même c pas trop clair, mais Claudie Gallay est beaucoup simple que moi)


Leiloona 08/09/2009 09:53

Je l'ai lu moi aussi, et tout comme toi j'ai aimé l'atmosphère que ce roman dégageait.