HYMNES A L'AMOUR, Anne WIAZEMSKY

Publié le 12 Mars 2017

 

Ne voulant pas rester sur une note dissonante avec le dernier livre lu d'Anne Wiazemsky (Une Poignée de Gens), voici Hymnes (avec un s) A l'Amour, roman court sensé, donc, remettre à flot mon affection pour l’auteur car chez ceux que l’on suit on aimerait y retrouver ce qui nous avait plu mais c’est une quête d’absolu aléatoire.

AW remémore ses souvenirs d'enfance lors du douloureux rituel de tri des objets, papiers et photos suite à la perte de sa mère. Accompagnée de son frère, elle exhume le testament de son père décédé il y a plusieurs années où il est fait mention d’une femme inconnue pour qui le père avait dédiée la chanson d'Edith Piaf.

L’enfance remonte, les pages débordent de l’amour qu’elle porte aux siens même si ses parents étaient peu présents sans être indifférents à leurs enfants et qui semblaient se satisfaire d’un mariage malmené. Les émotions d’une vie d’insouciance auprès de personnes aimés et aimantes au seuil de ce qui sera leur vie avant de s’en rendre compte résonnent dans notre vécu.

Anne veut rencontrer cette femme qui occupait encore les pensées de son père au moment de rédiger son texte pour les survivants. Cette femme tant aimée et dont Anne ne sait rien partage-t'elle l’image sacralisée de son père qu’elle s’est construite ?

C’est un petit roman charmant et grave qui aurait peut-être mérité d’être un peu plus étoffé.

 

Hymnes à l'amour, Anne Wiazemsky, chez folio, 185 pages.

 

Rédigé par deparlà

Publié dans #les livres de par là

Repost 0
Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 13/03/2017 12:51

Très beau titre, en tout cas, avec ce S du pluriel.